Contacter la SFNC
**

La Lettre du neurochirurgien n°13

CONSEIL SCIENTIFIQUE ET ADMINISTRATIF

Assemblée Générale de la Société Française de Neurochirurgie - Strasbourg. 10 mai 2005

1-Rapport moral du Président. B Irthum

Bernard Irthum, au terme de son mandat de président de la SFNC, remercie chaleureusement les membres du bureau et tout particulièrement le trésorier M Zerah et le représentant des Neurochirurgiens libéraux Bruno Frank qui sont également au terme de leur mandat. Il précise que la SFNC a une mission de plus en plus importante dans l’organisation de la profession d’autant que les sollicitations affluent de la part du ministère (décret régissant l’autorisation d’exercice de la neurochirurgie en cours), de la CNAM (participation aux réunions CCAM), de L’HAS (FMC et évaluation des pratiques professionnelles). Il souligne les efforts faits pour la formation des jeunes neurochirurgiens (ateliers, bourses, cours national) et remercie JJ Moreau qui est aussi au terme de son mandat de Président du Collège. Il remercie les représentants des Sociétés composantes et des clubs qui participent activement à la vie de la SFNC et qui ont permis l’organisation dans d’excellentes conditions des journées Françaises de Neurochirurgie. Il se félicite des relations de la SFNC avec d’autres Sociétés étrangères et en particulier avec la Société Allemande de Neurochirurgie qui organise conjointement son meeting annuel aux journées françaises à Strasbourg. Il remercie vivement D Maitrot et Ph Decq pour l’organisation des journées françaises de Strasbourg et souhaite bonne chance au nouveau bureau et au futur Président.

2-Le secrétariat, état des lieux. Ph Paquis

Le fonctionnement du Secrétariat est assuré comme cela avait été décidé à l’Assemblée Générale d’Arcachon le 19 mars 2004. A ce jour les appels à cotisations ont été envoyés par B Bataille qui met à jour le fichier parallèlement à l’annuaire. Les chèques au montant des cotisations sont adressés au trésorier qui les encaisse. Le reçu et l’annuaire sont envoyés par B Bataille. L’annuaire a coûté 6572 euros en 2005. Il semble indispensable d’envisager un annuaire électronique pour limiter ce coût qui devient difficile à supporter. L’AG donne un avis favorable unanime pour cette décision.

La lettre du Neurochirurgien est financée pour 2004. Regimédia souhaite faire une campagne à la recherche de sponsor pour 2005 et demande une lettre officielle pour démarcher les firmes sur le plan publicitaire. JJ Moreau propose de faire une lettre informatique et que la SFNC démarche directement d’éventuels sponsors. Une réunion est prévue le 8 Juillet pour la refonte du site et discuter de la réalisation pratique de ce point.

Compte tenu des difficultés rencontrées avec Regimédia pour le site, la décision est adoptée à l’unanimité.

3-Le congrès de Strasbourg. D Maitrot, Ph Decq

Les troisièmes journées françaises ont lieu du 7 au 11 mai 2005 et sont jumelées au congrès annuel de la Société Allemande de Neurochirurgie (DGNC). Tout se présente bien. Pour l’instant plus de 600 participants sont inscrits dont un peu plus de deux tiers sont allemands. Les posters et les workshops sont communs. Les autres sessions sont séparées. On espère plus de 800 participants en tout. 634 abstracts ont été soumis dont 75 pour la SFNC comprenant 54 présentations orales et 21 posters. Toute l’organisation est faite par Postmann Kongreisse avec lesquels nous avons un contrat de partenariat Le budget s’élève à 550000 euros. Un certain nombre de frais sont directement facturés à la SFNC notamment les frais concernant les invités aux tables rondes et le drapeau du congrès. Une vingtaine de bourses à hauteur de 400 euros sont prévues pour les jeunes neurochirurgiens. Les sponsors sont Codman, Sophysa, B Braun, Medtronic, integra.. Un repas commun avec le bureau de la DGNC est prévu le 7 mai au soir.

4-Les Sociétés composantes et les clubs.

- La Société Francophone de Neurochirurgie du rachis est représentée par son nouveau Président Guy Matge.

La dernière réunion de la SFNCR a eu lieu les 10 et 11 mars à Marseille. Le nouveau bureau a été élu.

E Emery est toujours secrétaire. G Lot a rejoint le bureau. La demi journée de conférences a eu lieu aujourd’hui lors des journées françaises avec deux thèmes (myélopathie cervico-arthrosique et scoliose dégénérative) et des communications libres.

En fait ces deux réunions en deux mois illustrent le problème de la multiplication des manifestations en France. Chaque année chacune des Sociétés composantes (SFNCR, SFNCP, AFNCL) organise sa réunion propre. Le Club Français de Stéréotaxie et de Neurochirurgie Fonctionnelle a sa veille technologique. La SNCLF organise deux réunions en France une année sur deux. La SFNC organise une réunion une année sur deux quand la SNCLF organise sa réunion en France et les journées Françaises avec les Sociétés composantes lorsque la SNCLF organise sa réunion d’été hors de France. Cette année la, la SFNC n’organise pas de réunion propre.

Tout ceci est chronophage pour l’organisation et pour la participation à toutes les réunions qui intéressent chaque neurochirurgien français. Les firmes qui participent au financement sont de plus en plus sollicitées et ont du mal à suivre. Les journées françaises avaient pour objectif de limiter les réunions une année sur deux et de permettre des rencontres et des formations entre les différentes sur-spécialités de la Neurochirurgie. Cet objectif est partiellement atteint. De plus la multiplicité des réunions en France joue certainement un rôle dans la faible participation des Neurochirurgiens Français aux réunions internationales. Il est donc temps de discuter entre tous les responsables pour proposer un calendrier des réunions plus réaliste tout en respectant les identités de chacun.

Jean CHAZAL, Président de la SNCLF, prend la parole et précise sa position : « il n’est pas opposé à l’idée de modifier l’organisation actuelle des réunions en France qui sont effectivement trop nombreuses ». Il précise que la réunion de novembre de la SNCLF organisée chaque année à Paris et réunissant la Neurochirurgie Francophone doit être maintenue en l’état ; mais il est d’accord pour qu’une discussion ait lieu avec la Société Française et les Sociétés Composantes pour organiser des réunions communes.

Jacques LAGARRIGUE, ancien Secrétaire des deux Sociétés, précise que cette discussion n’est pas nouvelle mais que le moment est venu de régler le problème en raison des difficultés d’organisation des réunions qui coûtent de plus en plus chers, avec un sponsoring de plus en plus difficile à trouver. De plus, la multiplicité des réunions nuit certainement à l’affluence des participants.

Jean-Jacques MOREAU précise pour sa part que la Société Française organise la Neurochirurgie Française et que son action doit être prééminente dans les réunions qui ont lieu en France.

Philippe DECQ pose le problème de l’existence de deux Sociétés de Neurochirurgie en France pour une population de Neurochirurgiens relativement modeste (400).

Philippe PAQUIS souligne que la Société Française est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics tant sur le plan organisationnel que sur le plan enseignement et qu’il est difficile de supprimer purement et simplement la Société Française de Neurochirurgie.

Après cette large discussion, rendez-vous est pris pour une réunion associant les représentants de toutes les Sociétés probablement en novembre et dans le but de proposer une solution acceptable par tous.

G Matge précise que la réunion de 2006 sera organisée à Lyon par G Perrin et en 2007 par B Stilhart à Colmar.

Un DIU de Chirurgie du rachis a été créé par les orthopédistes et concerne trois Universités (Paris : Pr Mazel, Strasbourg : Pr Kehr et Pr Steib, Rennes : Pr Husson) pour l’année 2005-2006. Seuls deux Neurochirurgiens participent à l’enseignement dont Roger Robert. Cette nouveauté universitaire pose le problème soit de participer davantage à l’enseignement éventuellement en proposant la participation d’autres Universités ou l’enseignement serait sous la responsabilité d’un Neurochirurgien ou du moins partagé. D’autre part la question de la création d’un DESC de Chirurgie du rachis est posée et ne se conçoit qu’en partenariat avec les Orthopédistes qui viennent de créer la Société Française de Chirurgie du Rachis. La SFNCR a été sollicitée pour participer à la demande de financement dans le cadre des appels d’offre pour financer l’innovation au plan national en ce qui concerne la Kyphoplastie. Evelyne Emery représente la SFNCR et la SFNC pour ce projet qui est soutenu également par la Société Française d’Orthopédie et la Société Française de Rhumatologie.

Serge BLOND, Président du Club Français de Stéréotaxie et de Neurochirurgie Fonctionnelle donne les informations concernant le Club.Pour Strasbourg, la réunion du Club a eu lieu le 10 mai au matin avec deux thèmes (épilepsie et malformation du développement cortical et stimulation médullaire et syndromes douloureux régionaux complexes) et des communications libres.La réunion suivante aura lieu à Marseille le samedi premier octobre pour la veille technologique sur:la prise en charge thérapeutique moderne des mouvements anormaux hors parkinson et hors dystonie. Lors de cette réunion des contacts auront lieu avec la Société Européenne de Neurochirurgie Fonctionnelle et JP NGuyen souhaite organiser une réunion préliminaire à la création d’une Société Française de Neuromodulation le deux octobre au matin. Ceci pose encore le problème de la multiplication des groupes et des réunions.

- P DHELLEMMES représente la Société Française de neurochirurgie Pédiatrique.

Pour Strasbourg : la demi journée a eu lieu le 9 mai avec deux thèmes (prise en charge des tumeurs thalamiques, collaboration neuro-orthopédique) et communications libres. La réunion suivante a lieu à Grenoble dans un mois.

- JM Fuentes représente l’Association Française des Neurochirurgiens libéraux.Le nouveau bureau est constitué de JM Fuentes : Président, B Franck : Vice Président, Y Adam : Trésorier, Secrétaire : A Autricque, Délégué aux relations extérieures : J Destandau, Délégués auprès des jeunes neurochirurgiens et aux questions scientifiques : JP Barat et JP Hladky. Pour Strasbourg deux thèmes ont été proposés le 9 mai après midi : CAT devant une métastase du rachis et névralgie du trijumeau avec des communications libres. Les libéraux sont très préoccupés par les négociations en cours au ministère de la Santé concernant les décrets d’autorisation de la Neurochirurgie et par la mise en place de la TAA et donc de la CCAM qui bouleverse les remboursements des actes chirurgicaux. Il annonce que les neurochirurgiens libéraux suivant leurs confrères d’autres disciplines sont en grève. Enfin il remercie Bruno Franck pour sa disponibilité à représenter les neurochirurgiens libéraux au CSA. Le CSA dans son ensemble s’associe à cette démarche.

Ph Menéi, Président du club de neuro-oncologieprécise les actions du club : le club a deux sessions le 11 mai au matin (Chirurgie des tumeurs en zone fonctionnelle et épendymomes sus tentoriels de l’adulte avec des communications libres.

Le Club est en passe d’établir un partenariat privilégié avec la Société LINK qui commercialise le Gliadel.

Ph Metellus qui a réalisé le travail de recueil des données pour les épendymomes demande une bourse de 7500 euros à la SFNC. Il a été également aidé par l’ANOCEF à la même hauteur. Cette bourse sera accordée en fonction des demandes de bourses de DEA.

- Le Trésorier, rapport des comptes 2004 ; M Zerah M Zerah présente la comptabilité pour l’année 2004. Cf feuille annexe

La Société a 234 membres cotisants dont 182 membres titulaires, 30 membres Juniors et 22 membres associés.

Les dépenses pour 2004 s’élèvent à 75476,48 euros et les recettes à 84728,35 euros. Nous avons donc un solde positif de 9251,87 euros pour 2004.

2005 s’annonce plus difficile car la subvention Pfizer de 45735 euros est supprimée et nous espérons obtenir 22500 euros pour financer les bourses de DEA et de Voyages.

L’Assemblée Générale donne quitus à l’unanimité pour les comptes 2004 et remercie Michel pour le travail remarquable accompli

6-Candidatures : P Kehrli, B Bataille

Membres Titulaires :

- Jean Christophe SOL. CHU TOULOUSE RANGUEIL
- Parrains : J. LAGARRIGUE et Ph. PAQUIS
- Pascal Sabatier. CHU MONTPELLIER
- Parrains : B. ALLIEZ et Ph. PAQUIS
- François CAIRE. CHU LIMOGES
- Parrains : JJ MOREAU et M ALI BENALI
- G. ACEVEDO. LYON
- Parrains : R DERUTY et I PELISSOU GUYOTAT
- O. HATEM. CH VALENCE
- Parrains : J BRUNON et R DUTHEL

Membres juniors :

- Marc BARONCINI. CHU LILLES
- Parrain : Dr VINCON
- Olivier BEKAERT. CHU PARIS CRETEIL
- Parrain : Pr N. GUYEN
- Bertrand BAUSSART. CHU BICETRE
- Parrain : Pr PARKER
- Lamia BENCHERIF. CHU SALPETRIERE
- Parrain : Pr VAN EFFENTERRE
- Paulo LACERDA LEAL. CHU CAEN
- Parrain : Pr DERLON
- Nicolas LONJON. CHU MONTPELLIER
- Parrain : Dr LONJON
- Dominique MARNET. CHU REIMS
- Parrain : Pr ROUSSEAU
- Grand BILLON. CHU BESANCON
- Parrain : Pr CZORNY
- Mohamed BENZAGMOUT. CHU PITIE-SALPETRIERE
- Parrain : Pr VAN EFFENTERRE

Membres associés :

- VARGAS. CHU CRETEIL
- Parrains : JP NGUYEN et Ph DECQ
- JD CURILLO. CHU CRETEIL
- Parrains : JP NGUYEN et Ph. DECQ
- M. PENHOLATE. CHU CRETEIL
- Parrains : JP NGUYEN et Ph DECQ

Tous les membres sont élus à l’unanimité.

7-Les jeunes neurochirurgiens. P Kehrli

Pierre Kehrli précise la liste des ateliers réalisés et prévus en 2005.

On peut noter une baisse de l’offre et une baisse de fréquentation.

Le point sera fait lors de la réunion du CSA du 29 septembre qui aura lieu lors du cours national.

IL précise la liste des boursiers pour Strasbourg qui recevront leur bourse sur justificatif après envoi au trésorier.

Un effort doit être fait pour repérer les membres juniors qui deviennent membres titulaires.

8-Le Collège. JJ Moreau

Jean Jacques Moreau est au terme de son mandat en tant que Président du Collège. Il présente son rapport d’activité, notamment dans le domaine du campus numérique de Neurochirurgie, fait le bilan du Colloque du Collège qui a eu lieu à Chamonix du 28 au 31 janvier 2005 et précise le programme de la réunion du Collège qui aura lieu le 8 mai à Strasbourg. La prochaine manifestation du Collège sera « les journées nationales d’enseignement » qui auront lieu à Paris les 29 et 30 septembre à Issy les Moulinaux. La prochaine réunion du CSA aura lieu le 29 septembre au matin au même lieu. Le programme est finalisé.

Les élections du nouveau Président du Collège sont prévues ce jour. L’appel à candidature a été lancé lors de la convocation des membres à L’AG. A ce jour personne ne s’est manifesté pour assumer ce poste. Le règlement intérieur de notre Société précise que le Président du Collège ne peut effectuer deux mandats consécutifs. Compte tenu de l’absence de candidat, des taches importantes à concrétiser en particulier pour le campus de Neurochirurgie, et de l’acceptation par JJ Moreau de présenter sa candidature à ce poste, il est décidé de proposer à l’Assemblée Générale une modification exceptionnelle du règlement intérieur autorisant JJ Moreau à effectuer un nouveau mandat an tant que Président du Collège. Cette décision est adoptée à l’unanimité et JJ Moreau est élu à l’unanimité.

9-Affaires syndicales. B Irthum

Jacques Brunon étant absent, B Irthum prend la parole pour exposer l’état des lieux concernant les réunions au ministère concernant la rédaction des décrets régissant l’autorisation d’exercer la Neurochirurgie. Cette situation est liée au fait que la carte sanitaire a été supprimée en 2004 et qu’il n’y a donc plus de lit de Neurochirurgie. De plus le SROSS 3 doit être géré par les ARH mais la Neurochirurgie comme la Chirurgie Cardiaque et les grands brûlés est soumise à l’inter-régionalité qui dépend directement du ministère. Cette situation est imposée probablement du fait des plateaux techniques nécessaires et surtout de la réanimation associée. La Neuroradiologie interventionnelle est discutée avec la Neurochirurgie. Tout ceci a conduit le ministère à convoquer un groupe de Neurochirurgiens représentant toutes les composantes tant sur le plan des statuts (CHU,CHG,H militaires, privés, privés non lucratifs) que sur le plan des spécialités ( pédiatrie, fonctionnel, neurooncologie, rachis..). Après cinq réunions, la chirurgie du rachis a été exclue du champ de la Neurochirurgie soumise à autorisation et les négociations sont difficiles car le ministère souhaite manifestement limiter les centres autorisés en prônant une politique de quota. De plus concernant les surspécialités comme la radiochirurgie ou la pédiatrie exclusive, la volonté de limiter les centres et encore plus manifeste. Un envoi du projet de décret à tous les membres de la SFNC va être réalisé pour information et dans le but de recevoir des arguments ou des remarques utiles dans la discussion au ministère.

Parallèlement, l’Institut National du Cancer nous a sollicité pour établir un référentiel qualité en chirurgie des cancers. Le club de Neuro-Oncologie sera sollicité pour six réunions prévues du 18 mai au 12 juillet. Là aussi, une activité minimale en neuro-oncologie va être demandée.

L’HAS sollicite régulièrement la SFNC pour évaluer des actes thérapeutiques. La dernière demande est en date du 24 mars et sollicite des experts pour aider la Commission d’évaluation des produits et prestations qui donne un avis sur les demandes d’inscription de nouveaux dispositifs médicaux en vue de leur remboursement par l’assurance maladie.

Cette année le travail syndical est particulièrement dense et exige de nombreux déplacements qui ne sont pas tous pris en charge par les instances administratives. Le coût est donc à la charge de la SFNC.

Jacques Brunon a fini son mandat de président du Syndicat. Bernard Irthum au nom de la Société Française le remercie pour le travail accompli en particulier pour la réalisation à deux reprises du livre blanc qui reflète l’activité des neurochirurgiens en France et pour sa constante disponibilité.

Bernard Irthum a posé sa candidature pour être le prochain Président du Syndicat des Neurochirurgiens, il est élu à l’unanimité.

10- Elections

Trois membres du CSA ont fini leur mandat : Bernard IRTHUM, Bruno FRANCK et Michel ZERAH.

Trois nouveaux membres sont à élire. Nous avons reçu les candidatures de : Gilles BRASSIER, Jean DESTANDAU et Fabrice PARKER. Les trois candidatures sont soumises à l’élection.

- G Brassier élu à l’unanimité
- F Parker élu à l’unanimité moins une voix
- J Destandau élu à l’unanimité moins deux voix11-Audition des boursiers de la SFNC

Le CSA a auditionné les trois boursiers de la SFNC qui effectuent leur DEA : Bertrand Baussard, Sarah Ferrand et Johan Pallud. Les trois projets avancent bien et le CSA propose à l’unanimité le versement de la deuxième partie de la bourse pour les trois lauréats. L’AG vote cette décision à l’unanimité.

11-Le site internet. I Pellissou Guyotat

Le site regimédia est toujours non actualisé. Un nouvel administrateur est proposé par regimédia.

JJ Moreau propose un portail de Neurochirurgie plus maniable et une réunion est prévue le 8 juillet pour finaliser le projet avec l’équipe qui gère le campus de Neurochirurgie. L’université de Limoges est d’accord pour accueillir le site de la SFNC.

12-Le prochain congrès de Caen

Jean Michel Derlon présente le programme de la réunion Franco-Russe qui aura lieu à Caen du 29 mars au premier avril 2005. Le secrétaire précise qu’il faut se coordonner avec Lille qui organise le congrès de la SNCLF en juin 2005 pour éviter les redondances.

Pour les prochaines journées Françaises de Neurochirurgie, aucune candidature ne s’est manifestée et Nice est d’accord pour les organiser en mars 2007 probablement au Negresco.

13-Les affaires internationales. R Robert, M Zerah

Après quelques péripéties nous sommes à jour de cotisation avec la WFNS et L’EANS. Pour Marrakech nos représentants seront M Zerah, F Lapierre et R Robert. La Société Italienne est candidate pour organiser le congrès 2013 à Rome. La SFNC soutient cette candidature.

14-Questions diverses

Plusieurs firmes nous sollicitent pour demander à l’afsaps de revoir la possibilité d’utiliser des dures- mères d’origine animale. Une lettre est faite dans ce sens par le secrétaire.

La participation de la SFNC aux journées de Neurologie de langue Française qui ont eu lieu à Marseille a été appréciée notamment lors de la table ronde sur les astrocytomes de bas grade et dans le cadre des nouveautés en neurochirurgie de la douleur.









SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0